1

Les options

Côté vent, c’est pour une fois relativement simple.

Il y a l’anticyclone des Açores qui se trouve très à l’ouest et même pratiquement centré sur la scoring gate. Il semble se déplacer légèrement
au NE, mais vraiment pas très vite. Cela sera notre prochain souci.

Il y a ensuite les dépressions naissants dans la région de New York. La première ayant généré le front dont j’ai parlé dans la précédente
nouvelle; la suivante, celle qui pousse rapidement toute la flotte à l’est.

Côté courant, c’est une autre histoire.

Le Gulf Stream est capricieux, comme le sont toutes les rivières quand elles ont la place de choisir librement leur chemin. L’option sud est
visiblement plus avantageuse les premiers jours, alors que l’option nord plus lente pourrait se révéler plus payante vers la fin de la limite des glaces, soit au moment de commencer à négocier l’anticyclone.

Nous avons choisi la deuxième option. Pas facile pour les nerfs – ils seront aussi mis à rude épreuve dans les vents légers de l’anticyclone –
même si nous avançons vite à chaque fois que les 3-4 noeuds de courant nous poussent et comme il y a du vent, les surfs sont fréquents et jouissifs.

Réponse à la justesse ou non de notre choix dans quelques jours.

PS1. Les grains sont derrières nous. Il fait grand beau et le paysage maritime bleu turquoise couvert de blanc moutons fait rêver.

PS2. L’heure de bord est TU-2. Ceci permet de bénéficier du jour jusqu’à 22 heures; puis de la lune qui apparaît dès le crépuscule et nous
illumine largement jusqu’à l’aurore. Cela rend les quarts de nuit nettement plus agréables.

Dominique Hausser sur LMAX Exchange, samedi 25 juin 2016 0000 TUC