1

Les oiseaux

Ils arrivent le 13 mai en début de soirée. Ils sont sept. Ils sont autour
du mât. Ils essaient de se poser. Au bout
d’une petite demi-heure, le premier réussit un atterrissage au bout de la
troisième barre de flèche. Il est en
équilibre très instable. Il est rapidement délogé par un deuxième. Mais
visiblement cela pas très confortable et
surtout il n’y a pas assez de place.

Ils décident alors de se rapprocher du pont et visent le baupré et le
balcon avant. Avant la tombée de la nuit et un
peu d’exercice, ils sont 5 à se poser.

Au petit matin, bien reposés, ils décident qu’il est temps de prendre un
bon petit-déjeuner. Les voilà partis. Pas
très longtemps.

Rassasiés, ils reviennent; on note que l’atterrissage ne leur posent plus
de problème. Ils se font tirer le portrait
il y a quelques jolies photos.

De nouveaux venus tentent de s’installer également à bord de LMAX
Exchange, mais ne sont pas les bienvenus; le
palace est jalousement défendu.

Virement de bord, ils s’envolent et reviennent se poser. Au quatrième
virement, ils se contentent de faire demi-
tour, pour se mettre face au vent. Trop de vent, cela mouille trop à
l’avant, ils s’envolent, le temps que cela se
calme et reviennent. On envoie un spi, idem. Il y a tout de même le petit
malin paresseux qui trouvent le moyen de
rester tranquillement sur le baupré.

Trois ou quatre oiseaux sont toujours à bord.

PS. La troisième porte est toujours devant nous. La lutte est rude pour
rester en tête.

Dominique Hausser sur LMAX Exchange, mercredi 18 mai 2016 0000 TUC